Bienvenue invité ( Connexion | Inscription ) Recevoir à nouveau l'email de validation  

Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Shaolin Martial Arts, De Chang Cheh (1974)
Suivre ce sujet | Envoyer ce sujet | Imprimer ce sujet
 
hellrick
Ecrit le : Mardi 15 Janvier 2008 18h49
Quote Post


Super geek
***

Groupe : Membres
Messages : 906
Membre n° : 84
Inscrit le : 03/08/2004

Dragon



Voici un bon exemple de "kung fu Shaolin": le scénario, très simple, privilégie la dimension divertissement sans s'encombrer d'intrigues politiques complexes mais reste agréable à suivre. Les méchants Mandchous humilient les disciples de Shaolin et, fourbes comme ils peuvent l'être, font appel à deux sales types dotés de techniques quasiment imbattables. Les étudiants du monastère auront fort à faire pour les vaincre.
Le cinéaste se concentre essentiellement sur les scènes d'entraînements, qui occupent la majorité de la projection, et sont souvent assez humoristiques. Une petite romance niaise est également de la partie mais ne détourne pas trop longtemps les combattants (des hommes, des vrais!) du droit chemin. Les combats, pour leur part, sont très réussis, le casting est royal et l'ensemble s'avère franchement plaisant. A voir!

icon13.gif


--------------------
Allez aussi voir mes critiques sur Cinemasia,
Bis Art Cinema
SFMag,
Sueurs Froides,
et HellAwaits
PMEmail PosterUsers Website
Top
Pti denis
Ecrit le : Mercredi 23 Janvier 2008 18h46
Quote Post


Clone d'Andy Lau
******

Groupe : Collaborateurs
Messages : 5793
Membre n° : 38
Inscrit le : 25/05/2004

Dragon



Lorsqu’il entama son cycle shaolin, Chang Cheh pris certainement conseil au près de Liu Chia Liang dont l’influence est plus que prégnante sur le dyptique 2 Héros - Le monastère de shaolin. Le troisième film de ce cycle, Shaolin martial arts, porte même plus la marque de Liu Chia Liang que celle de Chang Cheh.

Avec cette œuvre, nous sommes tout simplement en présence des balbutiements de la kung fu comedy. Une fois planté le décor (les héros trouvent refuges chez un maître), nous assistons à des scènes d’entraînement plus longues qu’à l’accoutumée, des purs moments de comédie, les personnages féminins tiennent une place plus importante que dans les deux premiers films de la saga (des caractéristiques propres au cinéma de Liu Chia Liang). Chang Cheh semble avoir était en rentré sur Shaolin martial arts, à tel point que pour le film suivant, Les 5 maîtres de shaolin, il évacua tout humour et accentua les péripéties du dyptique 2 Héros - Le monastère de shaolin.
Shaolin martial arts porte néanmoins sa marque par quelques pics de violence. Si la recette de la kung fu comedy n’est pas encore au point (la partie humour est trop longue et pas toujours maîtrisée), cet essai est des plus divertissant, alternant moments légers et combats parfaitement orchestrés (mention au duo de bad guy Johnny Wang et Leung Kar Yan).

Une agréable récréation au sein du formidable cycle de shaolin de Chang Cheh.


--------------------
Tao Pai Pai "quand on aime les films de kungfu, on ne peut pas passer à côté de ceux du Sifu"
PMEmail Poster
Top
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :

« Sujets + anciens | Vos critiques de films HK (old school et autres) | Sujets + récents »

Topic OptionsReply to this topicStart new topicStart Poll