Bienvenue invité ( Connexion | Inscription ) Recevoir à nouveau l'email de validation  

Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Chronique Des Morts, R.I.P.
Suivre ce sujet | Envoyer ce sujet | Imprimer ce sujet
Pages : (10) « Première ... 6 7 [8] 9 10  ( Aller vers premier message non lu )
Kung-Fu Scholar
Ecrit le : Samedi 29 Juin 2013 03h51
Quote Post


Little brother
***

Groupe : Team HKCinemagic
Messages : 547
Membre n° : 75
Inscrit le : 13/07/2004

Dragon



Au début des années quatre-vingts tant les studio Shaw que le ciné kung-fu classique sont en déclin. Toutefois Maître Lau continue de mettre en scène des film martiaux qui se distingue par leurs excellence.

Legendary Weapons of China
user posted image

Les membres d'une secte martiale sont à la recherche d'un maître accusé de trahison. Débusquer celui-ci devra employé toute ressources, et habilités en k-f pour se défendre et valider son poing de vue en vainquant ces adversaires l'un à la suite de l'autre. Maître Lau emploi cette trame pour a la fois montré toute l'étendue de l'arsenal du k-f chinois mais également pour y communiqué tout son amour pour les arts martiaux et la profondeur éthique. Après un long intermède comique centré sur Fu Sheng incarnant un faux maître transformé en zombie désarticuler, le dernier tiers du films voit une succession d'affrontements de plus en plus virtuose culminant en une joute éblouissante entre Maitre Lau et son cadet Lau Kar Wing employant toute les armes du répertoire chinois; du sabre à la lance en passant par le fléaux à trois branches. Ceci dit l'affrontement Lau Kar Leung Vs Gordon Lau en moine martiale fanatique ce distingue également pour l'intensité que les acteurs donne au séquences.



Lady is the Boss
user posted image

En 1983 le kung-fu classique a été supplanté par la action/comedy urbaine. Lau Kar Leung prouve alors son adaptabilité et inventivité en combinant les deux genres dans Lady is the Boss son seul film contemporain. Un brin autobiographique le film voit un vieux maître ayant a faire face à la modernité représenté par ses propre disciples turbulent et surtout la fille occidentalisé de son propre maître venu modernisé son école. En plus d'une confrontation comique entre la tradition et la modernité, Lady voit Kara Hui joué a nouveau le rôle d'une femme de tête et offre a Gordon Lau et Hsiao Ho de s'auto-parodier lors de la confrontation finale se déroulant dans un gymnase moderne équipé enter autre de trampolines. Une séquence de combats/cascade sur des bicyclettes vaut également le détour.



Shaolin Contre Wutong
user posted image

Bien que Godron Liu soit crédité comme metteur en scène, Shaolin contre Wutong porte, tout comme Clan of White Lotus auparavant, la marque de Lau Kar Leung à tous les niveaux; chorégraphie, personnages, humour et thèmes. Le Maitre aurait eu besoin d'un prête nom parce qu'il réalisa se film hors des studios Shaw ce qu'il ne pouvait pas faire en tant que metteur en scène sous contact. Les écoles de Shaolin et Wutang étant rivales, Maitre Lau a cherché avec se film a démontré la valeur de chaque styles et montré leurs liens commun en ayant ces héros (Gordon et Adam Chang) unir leurs technique contre un Prince Manchou cherchant lui à détruire chaque clans en les opposant l'un a l'Autre.

Shaolin et Wu-tang est par ailleurs le premier Lau Kar Leung que j'ai vue avec Drunken Master III et son seul films des années quatre-vingt dont j'ai eu accès pendant longtemps.




Eight Diagram Pole Fighter

user posted image

Au milieu des années quatre-vingts la Shaw étant manifestement à l'agonie, Lau Kar Leung a mit les bouchés double pour crée une épopée crépusculaire aussi ténébreuse que sanglante inspiré de la légende du clan Yang; Eight Diagram Pole Fighter. La mort accidentlle de Fu Sheng en plein milieu du tournage rendra encore plus palpable l'aura tragique du film. Eight Diagrame présente un spectacle martial apocalyptique inégalé et ce du début; relatant le massacre du clan, jusqu'à la fin ou les survivants de la famille, Gordon et Kara Hui, rêglent leurs compte en arrachant les dents de leurs adversaire à coups de batons. Eight Diagram présente également un affrontement magistral au bâton entre Gordon et Ko Fei.




Disciples of the 36th Chamber of Shaolin
user posted image
Pour son dernier film Shaw, Lau Kar Leung Lau revient une fois de plus au Chambes de Shaolin avec Disciples dans lequel le sage moine martial San Te est confronté à l'impétueux k-f kid Fong Sai Yuk. C'est la première fois que ce héros mythique apparaît dans une œuvre du maitre et il le dépeint comme un incorrigible trublion qui n’arrête pas de s'attiré des ennui à lui et sa famille avec les affrontements qu'il suscite. La confrontation entre les deux héros n'est pas vraiment résolue de manière satisfaisante et en fait le film paraît assez bâcle au niveau du scénario. Reste quand-même une superbe chorégraphie et la troupe d'habitués du maitre (Gordon, Hsiao Hou, Lily Li) livrant la marchandise avec leurs rôles achétypes. Adieu a tout cela quand le mot fin apparaît a la conclusion du film.



Martial arts of Shaolin
user posted image

Martial art of Shaolin marque la rencontre entre Lau Kar Leung et un jeune prodige du wushu nommé Jet Li. Amener a réaliser un film en Chine continentale Maitre Lau n'a put résister a l'opportunité d'aller filmé au vrai temple de Shaolin, à la Cité interdite et autre lieu scénique du continent. Malheureusement l'intrigue du film est le plus générique de toute l'oeuvre de Lau Kar Leung, une banale histoire de vengeance contre un tyran. Les pattes du maitre se retrouve quand même dans les petites chicaneries humoristique entretenu par les trois héros du film, l'excellence des chorégraphie (Jet N'a probablement jamais été aussi bien filmé), et une séquence magistrale ou Jet apprend l'art de la mante religieuse en observant et mimant son maitre en cachette. Bien que mineur dans l'oeuvre du maitre Martial art of shaolin est probablement l'un des meilleurs k-f issue de la vague martiale de la Chine continentale des années quatre-vingt,.





A suivre les films post-Shaw.

PMEmail Poster
Top
Kung-Fu Scholar
Ecrit le : Dimanche 30 Juin 2013 18h36
Quote Post


Little brother
***

Groupe : Team HKCinemagic
Messages : 547
Membre n° : 75
Inscrit le : 13/07/2004

Dragon



Décès le 29 Juin de Jim Kelly le "Black Dragon", co-vedette de Opération Dragon.

user posted image

Mit a part Opération Dragon il à également été la co-vedette de Tatoo Connection et de nombreux films blackexploitation.

Détail intéressant; bien que les personnage de Bruce et Jim partagent de nombreuse scènes dans Opération Dragon (le bateau, le tournoi, le banquet) ils ne se croisent vraiment jamais (c'est le personnage de John Saxxon Ropper, qui sert de lien).

Il était âgé de 67 ans.
PMEmail Poster
Top
Kung-Fu Scholar
Ecrit le : Lundi 01 Juillet 2013 05h45
Quote Post


Little brother
***

Groupe : Team HKCinemagic
Messages : 547
Membre n° : 75
Inscrit le : 13/07/2004

Dragon



La Shaw Brothers fermée et le ciné kung-fu étant passé de mode, Lau Kar Leung n'a plus eu les moyens de faire des films martiaux. Pour un temps il s'emploi comme acteur et chorégraphe notamment pour Evil Cat de même que les films de certain de ces proches; Dragon Family (de Lau Kar Wing), New Kids in Town (de Lau Kar Yung un neveu) et Bloody Fight de Wilson Tong (un des assistants du Maître) films qui montre Lau Kar leung en pleine forme avec des scènes de combat ou il écrase ces adversaires.

Lau Kar Leung redevient un metteur en scène pour trois films de Cinema City; Tiger on the beat I et II II de même que Aces Go Places V: The Terracota Hit des actions comédie urbaines complètement en dehors de l'univers et des préoccupation martiale du Maître.

user posted image

Si Tiger I est célèbre pour la participation de Chow Yun Fat et sa confrontation finale impliquant une scie mécanique, les deux autres films ne sont pas contre guère réputés.




Un des plus beau duel jamais filmé oppose un gros bonhomme contre un vieux; c'est qu'il s'agit de Sammo Hung et Lau Kar Leung les deux plus grand cinéastes et combattants martiaux du cinéma made in Hong-Kong. Longtemps rivaux, Maître Lau a bien voulu se prêté au jeu en apparaissant dans le Pedicap Driver de Sammo pour montré qu'il se portait bien. Et comment!

Commençant au corps à corps, l'affrontement entre les deux maitres ce termine avec une leçon magistrale au bâton que Lau Kar Leung afflige à un Sammo complètement surpassé. Un grand morceau d'anthologie kung-fu non seulement à cause des combattants impliquer mais pour la maestria tant de la chorégraphie que de la mise en scène, la séquence comportant pas moins de 100 plans en a peu prêt cinq minutes. C'est l'extrais par exellence pour introduire Maître Lau à un nouveau venu.



Le tournant des années quatre-vingt dix a vue la venu d'un nouveau style de film d'art martiaux, exemplifier par la série Il était une fois en Chine, ou les scène d'action étaient maximisé par l'emploi quasi systématique du wire-fu. Operation Scorpion est un peu spécial à sa façon de combiné l'ancien et le nouveau dans un chorégraphie partagés entre Yuen Tak et Corey Yuen d'un coté et Lau Kar Leung de l'autre.

user posted image

Ce dernier joue le rôle d'un maître martial qui apprend au jeune héros des techniques de k-f et d’entraînement traditionnel. Il mène également l'attaque lors de l'affrontement final avant d'être mit hors-jeu. Toutefois avant que cela survienne Lau Kar Leung à le temps de faire d'ample démonstrations en baton de bambou et en fléau à trois branche, avant de se mesurer au Scorpion du titre un duel dans lequel le Maître affronte avec son seul kung-fu un acteur martial « dopé» au wire-fu.



Drunken Master II

user posted image

Drunken Master II est de loin le film de Lau Kar Leung qui est le plus vue et connu pour la seule et bonne raison qu'il met en vedette Jackie Chan. Tout deux ont conçu le film pour que les scènes d'action aille dans la direction opposé de la tendance wire-fu alors prévalent dans le cinéma wuxia en les faisant reposé sur la virtuosité des acteurs et de la chorégraphie. Conséquemment Drunken Master 2 est remplie de magnifiques morceaux d'anthologie tel la bataille dans l'auberge contre la gang des haches, le combat saoul de Jackie contre une gang, et surtout l'affrontement sabre vs lance entre Jackie et Lau Kar Leung lui-même sous un train, séquences d'action dont la virtuosité demeure encore insurpassé a ce jour. Bien que Jackie est chassé le Maître pour pouvoir tournée l'affrontement à sa façon (avec l'aide de wire-fu ironiquement), le film n'en demeure pas moins essentiellement de Lau Kar Leung sa marque se faisant également sentir dans l'humour du film surtout avec le personnage de la maman fofolle incarnée avec verve par Anita Hui et sa relation truculente entre son mari de même que son beau-fils et qui évoque la comédie de My Young Auntie. Drunken Master II a souvent été considéré comme l'un des derniers grand Jackie Chan, mais c'est également le dernier grand Lau Kar Leung.




Drunken Master III

user posted image

Pour compenser Lau Kar Leung de s'être fait sortir de Drunken Master II, la Golden Harvest aura produit Drunken Master III, auquel Andy Lau et Simon Yam on participé en tant que guest stars au coté d'Adam Cheng et Gordon Lau. Faute d'un bon scénario, cette fausse suite remplie d'idées, certaines bonne (le boulier roulie-roulant) d'autres plus douteuses (le kung-fu gay de Simon Yam) fait que film est plutôt un beau foutoir plutôt qu'une œuvre exemplaire. Ceci dit malgré ces défauts Drunken Master III n'est pas sans un certain charme pour la qualité de sa chorégraphie, le ton enjoué du récit et le jolie minois de son actrice principale Michelle Reiss.

Drunken Monkey

user posted image

En 2002, Les film du ciné kung-fu ont et le plaisir de voir les films Shaw de Lau Kar Leung être finalement officiellement disponible en version restauré sur DVD, puis vint la nouvelle que le Maître préparait un nouveau film Drunken Monkey avec Gordon Lau et le champion wu-shu Wu Jing. Toutefois lorsque le film est sortie ce sont hélas surtout des grincements de temps qui se sont fait entendre, le film étant plombé par un scénario mal foutue, un climat de rancœur rébarbative, de la comédie souvent poussive et l'emploi fréquent de wire-fu ce qui est un comble dans un film de Lau Kar Leung. Malgré tout, comme Drunken Master III, Drunken monkey n'est pas un certain charme boiteux pour ces quelques trouvailles occasionnelles et le plaisir de voir de vieux vétérans comme Maître Lau, Gordon Lau et Chi Kuan Chun dans des scènes d'action.



Seven Swords

user posted image

Seven Swords de Tsui Hark est le dernier film dans lequel Maître Lau est apparu jouant le rôle du chef des Sept Épées un ancien exécuteur en recherche de rédenption. Il aura également été l'un des chorégraphe du film. Toujours aussi dur a cuire malgré ces soixante-dix ans, Lau Kar Leung s'est jeté dans une rivière glacé pour les besoins du films ce qui lui a valu une pneumonie.





Maître Lau Kar Leung est décédé tôt le matin du 25 Juin entourée des siens.

Désormais son esprit et son kung-fu survivra dans son œuvre.

user posted image









PMEmail Poster
Top
Pti denis
Ecrit le : Lundi 01 Juillet 2013 17h10
Quote Post


Clone d'Andy Lau
******

Groupe : Collaborateurs
Messages : 5791
Membre n° : 38
Inscrit le : 25/05/2004

Dragon



Merci à toi pour tout ce récapitulatif, j'avoue que la nouvelle m'a bien secoué, depuis 1 semaine je me refais les films du maître, sacré génie dans son genre.


--------------------
Tao Pai Pai "quand on aime les films de kungfu, on ne peut pas passer à côté de ceux du Sifu"
PMEmail Poster
Top
jonathan-asia
Ecrit le : Vendredi 05 Juillet 2013 12h43
Quote Post


Monkey king
***

Groupe : Collaborateurs
Messages : 800
Membre n° : 5809
Inscrit le : 18/11/2007

Dragon



Merci à toi pour cette bio en hommage au sifu, kung fu scholar! icon13.gif


--------------------
Cinéma Asiatique Forever.
PMEmail PosterUsers Website
Top
Jean-Louis
Ecrit le : Samedi 13 Juillet 2013 18h02
Quote Post


HK film expert
******

Groupe : Administrateurs
Messages : 7729
Membre n° : 3
Inscrit le : 27/04/2004

Dragon



J'ai mis en ligne le survol de la carrière de Lau sifu par Yves dans la base ici pour ceux que ça intéressent wink.gif

http://www.hkcinemagic.com/fr/page.asp?aid=373


--------------------
Administrateur du forum hkcinemagic.com
Responsable Base de données et co-webmaster du HKCinemagic.com
Database Responsable and co-webmaster of HKCinemagic.com
PMEmail PosterUsers WebsiteMSN
Top
Kung-Fu Scholar
Ecrit le : Dimanche 14 Juillet 2013 04h42
Quote Post


Little brother
***

Groupe : Team HKCinemagic
Messages : 547
Membre n° : 75
Inscrit le : 13/07/2004

Dragon



Grand merci à Jean Louis pour avoir mit mon texte sous forme de dossier. J'ai d'autres projets en tête portant sur Maitre Lau Kar Leung mais qui devront attendre vue la venue prochaines de Fantasia de même que mon retour au études.

Ceci dis j'aimerais quand-même lancer une petite veillée funèbre virtuelle ou j'invite les membres interessés du Forum a commenter tel ou tel aspect de l'oeuvre du maitre qui les interesse. En désignant par exemples leurs films, leurs combat, et leurs personnages favoris ou des éléments dramatique, comique ou même chorégraphique qui les auront frappé.

Pour ma part j'ai remarquez par exemple que de tout les films Shaw de Maitre Lau, son tout premier Spiritual Boxer Spiritual Boxer est le seul qui n'a pas encore de critique sur notre site. Le film étant inedit en version Dvd française c'est plutôt comprehensible qu'il soit dur a voir et appécier. Pour ma part je l'ai vue au moins a deux reprises (une fois dans sa vieille version française tronqué et retitrer "Wang Yu défie le Maitre du karaté" et je l'ai toujours beaucoup apprecier pour le caracthère innovatif de son humour et de ces personnages. Surtout en fait celui de la fille, première héroine "Lau Karienne" pleine de caracthère et de bagout l'opposer complet des belles potiches sans envergure que l'on retrouve habituellement chez Chang Cheh.

Ici et la,j'ai vue des commentaires qui semblait mésetimé le film a cause de son humour passant pour poussif, son manque de vrais k-f et sa vedette Wong Yu qui avec ces allures de gringalet semble rebuter certain. J'aimerais savoir si ce type de sentiment est répendue. Moi j'ai toujours considéré le film comme un jalon majeur du ciné kung-fu dont les trouvaille dans tant le choix de personnages que le ton comique font merveilleusment mouche. Un film qui me plait bien plus que la plupart des k-f comédie de Jackie.

Un autre film du Maitre; Legendary Weapons of China est un film somme remplie d'une série de combat aussi extraordinaire les un que les autre jusqu'a l'appothéose ou Lau Kar Leung affronte son cadet Lau Kar Wing dans un duel monstrueux impliquant une bonne douzaines d'armes.

Toutefois pour ma part encore une fois j'ai toujours préférer les deux affrontements précédents; Gordon Lau vs le Maitre joué par Lau Kar Leung dans lequel ce dernier personnage retrouvait graduellement sa confiance et sa maitrise face au bonze martial fanatique joué par Gordon et qui finissait par un corps a corps superbement intense. Puis il y a Maitre Lau vs le maitre de la secte avec le disciple Hsiao Ho pris au milieu et qui ne sait plus vraiment ou donné la tête, superbe moment de conflits tant chorégraphique que dramatique.

Il y en t'il d'autres parmi vous qui ont des moments dans l'oeuvre de Lau Kar Leung qu'il désirerait partagé?

Yves.


PMEmail Poster
Top
tilung60
Ecrit le : Dimanche 14 Juillet 2013 09h00
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 289
Membre n° : 9059
Inscrit le : 02/11/2008

Dragon



Il y en t'il d'autres parmi vous qui ont des moments dans l'oeuvre de Lau Kar Leung qu'il désirerait partagé?

Bonne idée kungfu scholar!

Pour moi, le film qui caractérise le mieux le message du sifu est "challenge of the masters", quand le jeune wong fei hong(gordon liu) fait l'apprentissage du kung fu avec maître Luk Ah Choy (chen kwan tai), qui lui apprend qu'il ne suffit pas d'être plus fort physiquement que son adversaire mais que pouvoir lui pardonner, et atteindre son cœur et bien plus important dans la philosophie des arts martiaux.
Pour ce qui est des combats , j'en ais 2 préférés:
Le combat de fin dans martial club entre johnny Wang et gordon liu est tout simplement exceptionnel!! icon13.gif ;
Le combat dans "eight diagram pôle fighter" entre gordon liu et philip ko au moment ou gordon veut quitter le monastére pour aller au secour de sa sœur(kara hui) est lui aussi exceptionnel!! icon13.gif

RIP sifu, SB.gif et sifu forever.


--------------------
Si tu rencontres un homme de valeur, cherche à lui ressembler. Si tu rencontres un homme médiocre, cherche ses défauts en toi-même.
PMEmail Poster
Top
Castroman
Ecrit le : Dimanche 14 Juillet 2013 10h36
Quote Post


Cameo
*

Groupe : Membres
Messages : 20
Membre n° : 413
Inscrit le : 02/04/2006

Dragon



hello,

De mes souvenirs, le 1er film du maitre que j'ai vu c'etait Shaolin VS Ninja (heroes of the east) avec la fameuse boxe du crabe biggrin.gif le dernier combat est d'anthologie.

Mais je dois reconnaitre que je suis moins fan de ses films que de Chang Cheh ou Chu Yuan.

RIP

SB.gif forever
PMEmail Poster
Top
Pti denis
Ecrit le : Dimanche 14 Juillet 2013 23h05
Quote Post


Clone d'Andy Lau
******

Groupe : Collaborateurs
Messages : 5791
Membre n° : 38
Inscrit le : 25/05/2004

Dragon



Très bonne idée Yves, là tout de suite, je me limiterai à mon film préféré de lui (film préféré tout court même) : Heroes of the east.

J'avais essayé de crier le plus possible mon amour au film dans cette chronique : http://www.hkcinemagic.com/fr/express.asp?fid=334

C'est pour moi le film le plus parfait du cinéma martial, je pourrais vanter ses mérites pendant des heures.



--------------------
Tao Pai Pai "quand on aime les films de kungfu, on ne peut pas passer à côté de ceux du Sifu"
PMEmail Poster
Top
TsuiHark
Ecrit le : Lundi 15 Juillet 2013 21h46
Quote Post


Second rôle
**

Groupe : Team HKCinemagic
Messages : 417
Membre n° : 14487
Inscrit le : 28/10/2010

Dragon



Heroes of the East est un vrai chef d'oeuvre, effectivement. La boxe du crabe, pure invention de Lau Kar Laung, est un grand moment. Ma scène préférée du film reste le moment où Gordon Liu envoie ses sbires chercher des noises au vieil ivrogne campé par Lau Kar Leung lui-même et que ce dernier lui donne un cours express de boxe de l'homme ivre. Un mise en scène parfaite, rythmée et drôle à la fois et une des scènes d'apprentissage les plus emblématiques du Sifu.

Aussi le combat final de My Young Auntie est juste épique blink.gif

Legendary Weapons est aussi un de mes préférés avec son combat Lau Kar Leung/Gordon Liu qui fait bien plaisir et pour les touvailles comiques du début du film (Alexander Fu Sheng en pantin)

Martial Arts of Shaolin aussi est un superbe film. Jamais Jet Li n'aura été filmé de la sorte et jamais ses aptitudes physiques n'auront autant été mise en valeur à l'écran. Seul le Sifu pouvait y arriver.

Enfin pour complêter ce Top 5 personnel (sans aucun ordre précis), je rajouterais Combat de Maitre, film à la paternité parfois contestée mais qui porte toute les marques d'un grand film de Lau Kar Leung, à commencer par une générosité dans l'action que l'on avait pas vu depuis longtemps et qu'on ne reverra sans doute pas de sitôt.

On retrouvera cette même générosité dans Drunken Master 3 et Drunken Monkey, 2 films très critiqués, mais que j'ai beaucoup appréciés.
PMEmail Poster
Top
swordtakhing27
Ecrit le : Jeudi 18 Juillet 2013 14h29
Quote Post


Monkey king
***

Groupe : Modérateurs
Messages : 676
Membre n° : 2584
Inscrit le : 10/04/2007

Dragon



Sorry pour le RIP en retard.. omg.gif RIP Lau Kar Leung et Jim Kelly sad.gif


--------------------
PMEmail Poster
Top
Kung-Fu Scholar
Ecrit le : Jeudi 25 Juillet 2013 16h42
Quote Post


Little brother
***

Groupe : Team HKCinemagic
Messages : 547
Membre n° : 75
Inscrit le : 13/07/2004

Dragon



Reportage You Tube sur les funérailles de Maitre Lau Kar Leung. De nombreuses vedettes viennent rendre hommages (de Jimmy Wang Yu a Karl Maka) + des dances de lion.







Quelques un des contributeurs du site Kung-Fu Forum sont également des élèves de disciple de Maitre Lau et auront participé au cénémonie. Ils ont envoyés des photos, témoignages et liens des événements. Voir ci-dessous.

Funéraille 1.

Funéraille 2


PMEmail Poster
Top
Pti denis
Ecrit le : Samedi 17 Août 2013 11h27
Quote Post


Clone d'Andy Lau
******

Groupe : Collaborateurs
Messages : 5791
Membre n° : 38
Inscrit le : 25/05/2004

Dragon



J'ai besoin d'aide :

Dans quel film trouve t'on l'extrait qui dure de la 23ème à la 33ème seconde dans cette vidéo hommage au sifu :

A moins que ce ne soit qu'une vidéo de démo ?

Merci par avance pour vos réponses.


--------------------
Tao Pai Pai "quand on aime les films de kungfu, on ne peut pas passer à côté de ceux du Sifu"
PMEmail Poster
Top
Godsamo
Ecrit le : Samedi 17 Août 2013 19h11
Quote Post


Figurant


Groupe : Membres
Messages : 6
Membre n° : 11733
Inscrit le : 01/01/2010

Dragon



Il me semble que c'est une vidéo de promotion pour Shaolin Mantis.
PMEmail Poster
Top
Pti denis
Ecrit le : Dimanche 18 Août 2013 14h44
Quote Post


Clone d'Andy Lau
******

Groupe : Collaborateurs
Messages : 5791
Membre n° : 38
Inscrit le : 25/05/2004

Dragon



Merci, c'est bien ça :


--------------------
Tao Pai Pai "quand on aime les films de kungfu, on ne peut pas passer à côté de ceux du Sifu"
PMEmail Poster
Top
jonathan-asia
Ecrit le : Mercredi 22 Janvier 2014 09h45
Quote Post


Monkey king
***

Groupe : Collaborateurs
Messages : 800
Membre n° : 5809
Inscrit le : 18/11/2007

Dragon



Two of action actor Collin Chou’s sisters killed themselves while he was working on The Four 2.

DURING the filming of an emotional family scene in the new period action-fantasy The Four 2, Taiwanese actor Collin Chou was worried he would break down.

The 46-year-old says that shortly before he was scheduled to film a heart-rending fall-out scene with his screen sister, who is played by Chinese actress Liu Yifei, tragedy struck his own family in real life.

“My youngest sister had depression and committed suicide,” he says solemnly in Mandarin over the telephone from Beijing where he was doing promotions for the film.

“I did have worries that I wouldn’t be able to go through with that scene, but I am an actor and I still have to do my job.”

The film is a follow-up to 2012’s The Four, about a quartet of crime fighters with superhero-like abilities. Chou plays Iron Hands, a man who has strong arms and is adept at metalwork.

Throughout the filming of the sequel, the actor kept his troubles to himself.

Things got worse on the homefront. After he finished filming and the movie was in post-production, his second youngest sister also committed suicide because of depression.

Says the actor frankly: “Between the two incidents, there were about six months where I just had to go about my work as professionally as I could.

“Moviegoers want to see your performance on screen, not see you lay out all your personal issues. So I just did my job, even though it was really very tough to bear.”

Chou, who has eight brothers and two other sisters, adds: “Maybe depression runs in the family. I try not to think too much about these things. I still have to go about my life.”

The movie’s director Gordon Chan describes Chou as “admirable” for remaining professional in the face of personal tragedy.

Chan, 54, recalls: “He did not tell anyone about what he was facing, and revealed it to the rest of us only at the press conference recently. The only thing I noticed was that he was extremely quiet that day, but otherwise, everything went on as normal.

“This sounds terrible now that we know what happened, but I had been so happy at the time because he acted out the scene with so much emotion. He nailed the scene.”

At the aforementioned press conference – held in Beijing in November – Liu, 26, was reportedly so moved by Chou’s revelation that she jumped up to hug him.

Tearing up, she reportedly told him: “Even though you lost two sisters, you have also gained one from now on, and that is me.”

Asked about it, Chou readily admits that he sees her as a sister.

“She’s very approachable and a sweet girl-next-door. Over the years of working with her, I’ve also seen how she has matured and grown. She is a really wonderful person,” he says.

In a way, he also played big brother to the rest of the cast, which includes Ronald Cheng, Deng Chao and Anthony Wong – he “took care of them” by making coffee for them every day.

He says in a decidedly lighter tone: “I like to brew a big pot of coffee and it would be very selfish of me if I didn’t share it with the others.”

The actor, who is married to former Hong Kong beauty queen Wanda Jessica Yung, 47, with whom he has two sons, is a martial artist who debuted in show business at the age of 18 in the film Promising Young Boy (1987), produced by action star Sammo Hung.

He subsequently joined Hung’s stunt team and has since appeared in supporting roles in numerous action flicks, including Kung Fu Cult Master (1993), The Bodyguard From Beijing (1994) and War Of The Under World (1996).

He got his Hollywood break in 2003 in The Matrix Reloaded and The Matrix Revolutions as Seraph, guardian angel of the Oracle. Three years later, he also had a role in the action film DOA: Dead Or Alive (2006), adapted from the video game.

He says he is open to taking on Hollywood films again, but with a caveat.

“For Western films, I won’t accept any roles that insult the Chinese and will avoid them like I’ve always had.” – The Straits Times, Singapore/Asia News Network

source

goutte.gif


--------------------
Cinéma Asiatique Forever.
PMEmail PosterUsers Website
Top
jonathan-asia
Ecrit le : Mardi 04 Février 2014 08h56
Quote Post


Monkey king
***

Groupe : Collaborateurs
Messages : 800
Membre n° : 5809
Inscrit le : 18/11/2007

Dragon



Wu Ma nous a quittés a l'âge de 71 ans...

goutte.gif

user posted image


--------------------
Cinéma Asiatique Forever.
PMEmail PosterUsers Website
Top
jason05
Ecrit le : Mardi 04 Février 2014 10h50
Quote Post


Rognure de Jackie Chan
**

Groupe : Membres
Messages : 170
Membre n° : 9120
Inscrit le : 04/11/2008

Dragon



Ha, ça c'est bien trite;
RIP Wu Ma.
PMEmail Poster
Top
Pti denis
Ecrit le : Mardi 04 Février 2014 16h36
Quote Post


Clone d'Andy Lau
******

Groupe : Collaborateurs
Messages : 5791
Membre n° : 38
Inscrit le : 25/05/2004

Dragon



goutte.gif


--------------------
Tao Pai Pai "quand on aime les films de kungfu, on ne peut pas passer à côté de ceux du Sifu"
PMEmail Poster
Top
Pages : (10) « Première ... 6 7 [8] 9 10 
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :

« Sujets + anciens | Général -Hong Kong | Sujets + récents »

Topic OptionsReply to this topicStart new topicStart Poll