Bienvenue invité ( Connexion | Inscription ) Recevoir à nouveau l'email de validation  

Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Films à Découvrir à La Télé, grand cinéma sur petit écran
Suivre ce sujet | Envoyer ce sujet | Imprimer ce sujet
 
P'tit Panda
Ecrit le : Samedi 24 Mai 2008 15h04
Quote Post


God
**********

Groupe : Modérateurs
Messages : 20029
Membre n° : 194
Inscrit le : 27/01/2005

Dragon



Une rubrique pour signaler le passage d'un grand film à la télé (sur une chaîne regardable par tous, de préférence).
Qu'est-ce qu'un grand film ? Eh bien, c'est un film a qui marqué l'histoire du cinéma ou la mémoire des cinéphiles biggrin.gif
Vous pouvez aussi signaler un petit film mais vraie pépite qui mérite d'être (re)découvert.
Les inédits (de grands auteurs...) sont aussi les bienvenus.

- Evitez de poster les films trop récents trouvables partout, SVP. smile.gif

hiya.gif




--------------------
其实人在小时候就已经养成看待世俗的眼光,只是你并不自知。(侯孝贤)
PMEmail PosterYahooMSN
Top
P'tit Panda
Ecrit le : Samedi 24 Mai 2008 15h20
Quote Post


God
**********

Groupe : Modérateurs
Messages : 20029
Membre n° : 194
Inscrit le : 27/01/2005

Dragon



Salvatore Giuliano


de Francesco Rosi
Italie 1961, 125'
avec Salvo Randone (Le président de la cour d'Assise de Viterbo), Frank Wolff (Gaspare Pisciotta), Sennuccio Benelli (le reporter) Giuseppe Calandra, Pietro Cammarata (Salvatore Giuliano).

France 3, dimanche 25 mai 08, 0h45


5 juillet 1950, Salvatore Giuliano, traqué par l'armée et la police italiennes, est trouvé mort à Castelvetano... En 1945, Giuliano a vingt ans. Membre du mouvement séparatiste sicilien, il a pris le maquis après avoir tué un carabinier et organisé la révolte contre les autorités. Avec l'aide de la Mafia, il attaque les carabiniers à Montelepre et l'armée doit intervenir...
(http://www.festivalcineitalien.com/2007/salvatore-giuliano.htm)

***

user posted image


Un film splendide signé Rosi, alors au sommet de son art.
Une biographie traitée de façon très personnelle, très loin des clichés du genre qui ont lieu à Hollywood ou ailleurs, hier et aujourd'hui.
La maîtrise stylistique est époustouflante, avec cette capacité d'installer un climat de peur ... bercé de lyrisme, ces séquences d'une virtuosité impressionnante (non, Johnnie To n'a pas tout inventé ! ), un discours politique d'une grande lucidité.
Tour de force : on ne voit pratiquement jamais le visage du personnage-titre du film !
Un récit d'une grande sécheresse, mais d'une grande richesse cinématographique.
Pour moi, c'est indéniablement un grand "classique", ou plutôt un vrai chef-d'oeuvre.

panda.gif



PS : Le Sicilien de Michael Cimino, qui raconte la même histoire, est assez pathétique à côté...


--------------------
其实人在小时候就已经养成看待世俗的眼光,只是你并不自知。(侯孝贤)
PMEmail PosterYahooMSN
Top
lawlaw
Ecrit le : Samedi 24 Mai 2008 16h45
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 341
Membre n° : 632
Inscrit le : 16/09/2006

Dragon



Enregistrement prévu pour moi. En plus voir Frank Wolff hors des western spagh' me changera. mrgreen.gif
PMEmail Poster
Top
P'tit Panda
Ecrit le : Samedi 24 Mai 2008 17h46
Quote Post


God
**********

Groupe : Modérateurs
Messages : 20029
Membre n° : 194
Inscrit le : 27/01/2005

Dragon



ceux qui ont la Freebox HD : sachez qu'elle sert aussi de magnétoscope, car elle dispose d'un disque dur ! hiya.gif


--------------------
其实人在小时候就已经养成看待世俗的眼光,只是你并不自知。(侯孝贤)
PMEmail PosterYahooMSN
Top
P'tit Panda
Ecrit le : Mardi 15 Juillet 2008 00h19
Quote Post


God
**********

Groupe : Modérateurs
Messages : 20029
Membre n° : 194
Inscrit le : 27/01/2005

Dragon



Pat Garrett et Billy le Kid

ARTE, mardi 15 juillet 21h

Réalisateur: Sam Peckinpah
Image: John Coquillon
Musique: Bob Dylan
Montage: David Berlatzky, Garth Craven, Richard Halsey, Robert L. Wolfe, Roger Spottiswoode, Tony de Zarraga
Acteur: Bob Dylan, James Coburn, Kris Kristofferson
Auteur: Rudi Wurlitzer
Production: Metro-Goldwyn-Mayer
Producteur: Gordon Carroll
(Etats-Unis, 1973, 102mn, VF)

La fin d'une époque et d'une amitié à travers le destin violent de deux légendes de l'Ouest. Un western crépusculaire de Sam Peckinpah (La horde sauvage), porté par la musique inspirée et la participation sibylline de Bob Dylan.

***


Excellent souvenir de cinéma.
Une oeuvre que j'ai découverte un été de mes 20 ans au Grand Action à Paris. C'était pour moi le bon moment. Il me "parlait", car inconsciemment ou pas, je recherchais ce genre d'histoires, qui offraient une vision romantique mais aussi désolante de l'existence.
Un choc visuel et émotionnel. Le genre de film qui vous marque à jamais.
Peckinpah prenait son temps pour raconter cette histoire de la fin d'un amitié, de la fin des rêves. Et comme à son habitude (qu'il partageait avec John Huston), il préférait être avec les perdants, qui sont humainement plus riches.
Un souffle mélancolique traverse tout le film, brisé par des éclats de violence.
Une réalisation magistrale, avec une troupe d'acteurs magnifiques.
Et bien sûr, la musique inoubliable de Bob Dylan.
Un grand classique qu'il faut avoir vu au moins une fois.

*

Toujours sur ARTE, à 22h45
No direction home - Bob Dylan
Documentaire de Martin Scorsese. 2005

"Dylan par Scorsese, ou la naissance d'un mythe, de son enfance à l'année 1966, date de sa rupture avec le public folk et de l'accident de moto qui interrompit sa carrière. Une biographie musicale en forme de chef-d'oeuvre, inédite en France sur une chaîne hertzienne. "

Image attachée
Image attachée


--------------------
其实人在小时候就已经养成看待世俗的眼光,只是你并不自知。(侯孝贤)
PMEmail PosterYahooMSN
Top
tilung60
Ecrit le : Mardi 26 Juillet 2011 10h12
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 289
Membre n° : 9059
Inscrit le : 02/11/2008

Dragon



Salut,

Excellente nouvelle pour les fans de science-fiction, Canal + va diffuser "Le jour des triffides", la version de 2009 , il s'agit d'une mini-série de 2 épisodes d'1h30 chacuns.
Synopsis : Les hommes cultivent des plantations de Triffides, dont est extrait une huile précieuse utilisée comme combustible. Un beau jour, ces plantes carnivores se rebellent et sèment la terreur sur la Terre...
Il s'agit d'un remake du film "The day of the triffids" de 1963 réalisé par Freddie Francis, grand réalisateur du temps de la Hammer et la Amicus, il à réalisé L'Empreinte de Frankenstein, Le Train des épouvantes, Le Jardin des tortures etc...
Je conseilles cette mini-série aux fans de science-fiction. icon13.gif


--------------------
Si tu rencontres un homme de valeur, cherche à lui ressembler. Si tu rencontres un homme médiocre, cherche ses défauts en toi-même.
PMEmail Poster
Top
Pti denis
Ecrit le : Mardi 26 Juillet 2011 15h53
Quote Post


Clone d'Andy Lau
******

Groupe : Collaborateurs
Messages : 5783
Membre n° : 38
Inscrit le : 25/05/2004

Dragon



QUOTE (P'tit Panda @ Mardi 15 Juillet 2008 01h19)
Pat Garrett et Billy le Kid

ARTE, mardi 15 juillet 21h

Réalisateur: Sam Peckinpah
Image: John Coquillon
Musique: Bob Dylan
Montage: David Berlatzky, Garth Craven, Richard Halsey, Robert L. Wolfe, Roger Spottiswoode, Tony de Zarraga
Acteur: Bob Dylan, James Coburn, Kris Kristofferson
Auteur: Rudi Wurlitzer
Production: Metro-Goldwyn-Mayer
Producteur: Gordon Carroll
(Etats-Unis, 1973, 102mn, VF)

La fin d'une époque et d'une amitié à travers le destin violent de deux légendes de l'Ouest. Un western crépusculaire de Sam Peckinpah (La horde sauvage), porté par la musique inspirée et la participation sibylline de Bob Dylan.

***


Excellent souvenir de cinéma.
Une oeuvre que j'ai découverte un été de mes 20 ans au Grand Action à Paris. C'était pour moi le bon moment. Il me "parlait", car inconsciemment ou pas, je recherchais ce genre d'histoires, qui offraient une vision romantique mais aussi désolante de l'existence.
Un choc visuel et émotionnel. Le genre de film qui vous marque à jamais.
Peckinpah prenait son temps pour raconter cette histoire de la fin d'un amitié, de la fin des rêves. Et comme à son habitude (qu'il partageait avec John Huston), il préférait être avec les perdants, qui sont humainement plus riches.
Un souffle mélancolique traverse tout le film, brisé par des éclats de violence.
Une réalisation magistrale, avec une troupe d'acteurs magnifiques.
Et bien sûr, la musique inoubliable de Bob Dylan.
Un grand classique qu'il faut avoir vu au moins une fois.

*

Toujours sur ARTE, à 22h45
No direction home - Bob Dylan
Documentaire de Martin Scorsese. 2005

"Dylan par Scorsese, ou la naissance d'un mythe, de son enfance à l'année 1966, date de sa rupture avec le public folk et de l'accident de moto qui interrompit sa carrière. Une biographie musicale en forme de chef-d'oeuvre, inédite en France sur une chaîne hertzienne. "

J'adore aussi, un de mes westerns U.S. préférés!


--------------------
Tao Pai Pai "quand on aime les films de kungfu, on ne peut pas passer à côté de ceux du Sifu"
PMEmail Poster
Top
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :

« Sujets + anciens | Cinéma hors Asie | Sujets + récents »

Topic OptionsReply to this topicStart new topicStart Poll