Bienvenue invité ( Connexion | Inscription ) Recevoir à nouveau l'email de validation  

Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Seven Swords De Tsui Hark, Ca va déménager!
Suivre ce sujet | Envoyer ce sujet | Imprimer ce sujet
Pages : (13) [1] 2 3 ... Dernière » ( Aller vers premier message non lu )
ah_thomas
  Ecrit le : Mercredi 19 Janvier 2005 08h54
Quote Post


HK film expert
******

Groupe : Administrateurs
Messages : 6914
Membre n° : 2
Inscrit le : 24/04/2004

Dragon



1eres impressions en page 8

Il fallait bien parler dans cette section du prochain Tsui Hark!

Le titre arrêté semble être SEVEN SWORDS, ce qui s'implifie grandement les choses.

Le film fut tourné par Tsui Hark à Xin Jian, en Chine Populaire en 2004.

Le tournage est achevé et la post production prendra 5 à 6 mois.

Le film mélange des passages tres soignés de drama et des scènes de combats réalistes et uniques jusqu'ici.

Les chorégraphes des combats sont les sifu Lau Kar Leung, Tung Wai et Hung Yan Yan.

Le film est programmé pour être presenté au festival de Cannes 2005.

Il s'agit d'une production Film Workshop / Mandarin Entertainment Holding Ltd.

Le film etait censé être une série télé. Au début les producteurs souhaitaient un apport créatif de Tsui Hark sur la série TV. Tsui Hark réalisa que le sujet pouvait faire un bon film. Le film sortira donc d'abord puis viendront les épisodes de la série télé.

Sources : Raymond Wong

Plus de visuels soon.

Visuel SEVEN SWORDS © Film Workshop & Mandarin Productions
Posters preventifs 3D
Photos par HKCinemagic.com

Image attachée
Image attachée


--------------------
PMEmail PosterUsers Website
Top
ah_thomas
Ecrit le : Mercredi 19 Janvier 2005 08h56
Quote Post


HK film expert
******

Groupe : Administrateurs
Messages : 6914
Membre n° : 2
Inscrit le : 24/04/2004

Dragon



Visuel SEVEN SWORDS © Film Workshop & Mandarin Productions
Photo par HKCinemagic.com

Image attachée
Image attachée


--------------------
PMEmail PosterUsers Website
Top
Jean-Louis
Ecrit le : Mercredi 19 Janvier 2005 09h26
Quote Post


HK film expert
******

Groupe : Administrateurs
Messages : 7729
Membre n° : 3
Inscrit le : 27/04/2004

Dragon



Assez "space" les visuels ! coolman.gif


--------------------
Administrateur du forum hkcinemagic.com
Responsable Base de données et co-webmaster du HKCinemagic.com
Database Responsable and co-webmaster of HKCinemagic.com
PMEmail PosterUsers WebsiteMSN
Top
Pti denis
Ecrit le : Mercredi 19 Janvier 2005 09h29
Quote Post


Clone d'Andy Lau
******

Groupe : Collaborateurs
Messages : 5780
Membre n° : 38
Inscrit le : 25/05/2004

Dragon



En voilà un film que j'attends!!!!!!

J'espére que ça va être le grand retour de Tsui Hark et Liu Chia Liang.


--------------------
Tao Pai Pai "quand on aime les films de kungfu, on ne peut pas passer à côté de ceux du Sifu"
PMEmail Poster
Top
P'tit Panda
Ecrit le : Lundi 31 Janvier 2005 00h49
Quote Post


God
**********

Groupe : Modérateurs
Messages : 20029
Membre n° : 194
Inscrit le : 27/01/2005

Dragon



une deuxième série sur "Seven swords" va être mise en chantier alors que la 1ère n'est pas encore diffusée...

dans la presse pro, on voit une affiche ogre-jaune-rouge avec sept épées, dans un style "heroic-fantasy"....


Pp


--------------------
其实人在小时候就已经养成看待世俗的眼光,只是你并不自知。(侯孝贤)
PMEmail PosterYahooMSN
Top
P'tit Panda
Ecrit le : Lundi 31 Janvier 2005 00h57
Quote Post


God
**********

Groupe : Modérateurs
Messages : 20029
Membre n° : 194
Inscrit le : 27/01/2005

Dragon



Dans le désert, la renaissance de Tsui Hark
LE MONDE | 16.11.04 | 17h42
Urumqi, (province du Xinjiang) de notre envoyé spécial

La route serpente au milieu des mines de charbon, se transforme en piste, remonte une vallée bordée de collines à l'herbe rase. Au loin, la chaîne des monts Célestes, ou Tian Shan en Chinois. C'est ici, à une heure de trajet d'Urumqi, capitale de la région autonome du Xinjiang, à l'extrême nord-ouest de la Chine, que Tsui Hark a fait bâtir le village qui sert de décor principal à Seven Swords, son dernier film. La température avoisine zéro degré, le réalisateur de Hongkong est emmitouflé dans un anorak, sur la plate-forme où est fixée l'une des caméras.
Il se dresse d'un bond et crie en mandarin, à l'attention d'un groupe de figurants qui jouent des paysans en fuite, dépenaillés et hagards : "Arrêtez donc de bouger. Je vous ai dit de ne pas remettre vos habits en place. Il faut que tout ait l'air très naturel." Personne ne pipe mot. Tsui Hark lance une plaisanterie en cantonais et la bonne humeur revient. Deux jours plus tôt, il a fallu tourner 20 heures d'affilée, et toute l'équipe a eu droit à un jour de repos. Mais le marathon a repris : Seven Swords, ce sont trois mois de tournage, dont une partie dans le désert, et plusieurs jours au sommet des monts Célestes, à 3 000 mètres d'altitude, dans la neige. Les assistants et l'équipe technique viennent de Hongkong, le reste du Xinjiang et de Pékin.
L'histoire est adaptée d'un classique de la littérature chinoise : à l'époque de la dynastie Qing, au début du XVIIe siècle, un village refuse de se plier à la volonté des généraux. Il est défendu par sept guerriers qui entreprennent de lutter contre la brutalité du régime. Pour Tsui Hark, l'analogie avec Les Sept Samouraïs de Kurosawa a été particulièrement stimulante : "Kurosawa a toujours été mon mentor. Je me suis dit que peut-être je devrais me mettre dans la situation de Kurosawa quand il a tourné Les Sept Samouraïs. Au début, j'ai vu ça comme une mission, d'entreprendre ce voyage vers un état mental où je dois repenser à une œuvre que j'ai beaucoup admirée. Mais dès que le tournage a commencé, c'est vite devenu autre chose : la Chine, l'histoire et le style sont différents", dit-il.
De Butterfly Murders à Green Snake, en passant par Il était une fois en Chine (Once Upon a Time in China), Tsui Hark s'est fait connaître par ces fables crues, facétieuses et brutales, où les acrobaties du destin, des personnages et de la caméra ne cessent de surprendre le spectateur. Ce fut vrai pour les bientôt trente films qu'il a réalisés, mais aussi pour ceux des metteurs en scène qu'il a suivis de très près en les produisant au sein de sa société Film Workshop, que ce soit John Woo ou Ching Siu-tung.
De 1979 à aujourd'hui, Tsui Hark a ainsi produit et écrit ou réalisé plus de cinquante films, dont un grand nombre de succès commerciaux. Sa carrière a eu des hauts et des bas : il est revenu plutôt déçu de son expérience à Hollywood dans les années 1990 (deux films avec Jean-Claude Van Damme), et ses derniers films, Legend of Zu et Time and Tide, n'ont pas trouvé leur public à une époque où le cinéma de Hongkong était au plus mal. Paradoxalement, c'est à ce moment que Tigres et dragons, d'Ang Lee, puis Héros, de Zhang Yimou, allaient rencontrer un très grand succès à l'étranger, dans un genre que Tsui Hark a été le premier à populariser et qu'il a en grande partie inventée.
LE MAÎTRE MOT : LE RÉALISME
Seven Swords sera donc un wuxia pian (un film d'arts martiaux), mais d'un genre nouveau pour le réalisateur qui a été un pionnier dans l'utilisation des effets spéciaux à Hongkong dans les années 1980 : pas de voltiges ni de figures de style chorégraphiées mais un travail plus précis, plus artisanal sur les sensations que peut avoir le spectateur dans un film d'action. "Il y a eu un tel recours aux images de synthèse que le spectateur se sent comme anesthésié par les effets spéciaux. C'est comme si on était devenu prisonnier d'un même langage que l'on retrouve partout. Il y a tellement d'imitation de tout le monde qu'on a besoin de rafraîchir ses sens. Il faut redonner des limites à l'action, mettre les personnages dans des situations physiquement possibles. Il faut aussi éviter d'avoir des personnages stéréotypés. Je veux qu'ils aient des sentiments complexes", explique Tsui Hark.
Au début du tournage, Tsui Hark a demandé aux acteurs de le surprendre en improvisant. Pendant cinq jours, il a multiplié les mouvements de caméra. Il s'est aperçu que ça prenait trop de temps pour obtenir ce qu'il voulait des acteurs, et que les plans n'étaient pas du tout adaptés au paysage. Le cadre s'est élargi, est devenu fixe. Le maître mot est le réalisme. A l'exception de Donnie Yuan et du vétéran Lau Kar-leung (également le maître d'armes du film), la plupart des acteurs qui jouent les sept guerriers n'ont jamais eu de rôle dans un film d'action. C'est le cas du chanteur Leon Lai, de l'actrice Charlie Young, deux des stars hongkongaises, et du Chinois Lu Yi, une vedette de la télévision.
Pas question de s'en tenir aux vieilles recettes des films d'arts martiaux. Rompu à toutes les ficelles du métier, Tsui Hark est d'une exigence absolu avec ses cascadeurs : "Dans beaucoup de wuxia, les personnages ont l'air de venir d'une autre planète, dit le chef cascadeur Xiong Xing-xing. Cette fois-ci, c'est différent. Tsui Hark passe son temps à me demander de trouver des choses qui n'ont jamais été faites. Si ce n'est pas satisfaisant, on réfléchit à une solution le jour du tournage. Et on finit par trouver. Ça m'oblige à être très exigeant de mon côté ; avec les dresseurs de chevaux, par exemple, on est donc arrivé à des cascades très originales."
Comme dans un nombre croissant de films de Hongkong, la production est panasiatique (Hongkong, Chine, Corée et Singapour) et les investissements de Chine continentale importants : en l'occurrence, le film est cofinancé par une société de production de feuilletons télévisés chinoise qui, à l'origine, avait proposé le projet de Seven Swords à Tsui Hark sous forme d'une série télé. Celle-ci est finalement tournée simultanément au film et Tsui Hark en supervise la production. Si le marché chinois est exigu (il y autant de salles à Hongkong que dans toute la Chine), les coproductions avec l'empire du Milieu sont en train de redonner un nouveau souffle au cinéma de l'ancienne colonie britannique.

Brice Pedroletti

• ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 17.11.04



******
Notes :

article un peu daté mais intéressant

Brice Pedroletti est un correspondant du Monde en Asie orientale.
Il est un peu omni-spécialiste... Il peut aussi bien écrire des articles sur le cinéma ( chinois, coréen japonais ) que sur l'économie ou les faits de société.
Il collabore aussi au Film Français, où il écrit des articles sur le cinéma asiatique et ses aspects économiques.

Enfin, depuis l'an dernier il fait partie des "antennes" du festival de Cannes : c'est lui qui est chargé de repérer les bons films potentiels pour la sélection officielle, section Asie Orientale...


Pp panda.gif


--------------------
其实人在小时候就已经养成看待世俗的眼光,只是你并不自知。(侯孝贤)
PMEmail PosterYahooMSN
Top
P'tit Panda
Ecrit le : Jeudi 03 Février 2005 02h02
Quote Post


God
**********

Groupe : Modérateurs
Messages : 20029
Membre n° : 194
Inscrit le : 27/01/2005

Dragon



très bientôt un compte-rendu avec photos


pp


--------------------
其实人在小时候就已经养成看待世俗的眼光,只是你并不自知。(侯孝贤)
PMEmail PosterYahooMSN
Top
ah_thomas
Ecrit le : Jeudi 03 Février 2005 04h41
Quote Post


HK film expert
******

Groupe : Administrateurs
Messages : 6914
Membre n° : 2
Inscrit le : 24/04/2004

Dragon



Bravo ! Quel reporter ce P'tit Panda ! icon13.gif


--------------------
PMEmail PosterUsers Website
Top
P'tit Panda
Ecrit le : Jeudi 03 Février 2005 19h41
Quote Post


God
**********

Groupe : Modérateurs
Messages : 20029
Membre n° : 194
Inscrit le : 27/01/2005

Dragon



test d'envoi 1


user posted image


--------------------
其实人在小时候就已经养成看待世俗的眼光,只是你并不自知。(侯孝贤)
PMEmail PosterYahooMSN
Top
P'tit Panda
Ecrit le : Jeudi 03 Février 2005 19h47
Quote Post


God
**********

Groupe : Modérateurs
Messages : 20029
Membre n° : 194
Inscrit le : 27/01/2005

Dragon



test 2

user posted image


--------------------
其实人在小时候就已经养成看待世俗的眼光,只是你并不自知。(侯孝贤)
PMEmail PosterYahooMSN
Top
P'tit Panda
Ecrit le : Jeudi 03 Février 2005 20h40
Quote Post


God
**********

Groupe : Modérateurs
Messages : 20029
Membre n° : 194
Inscrit le : 27/01/2005

Dragon



envoi 3 user posted image


--------------------
其实人在小时候就已经养成看待世俗的眼光,只是你并不自知。(侯孝贤)
PMEmail PosterYahooMSN
Top
ah_thomas
Ecrit le : Vendredi 04 Février 2005 03h11
Quote Post


HK film expert
******

Groupe : Administrateurs
Messages : 6914
Membre n° : 2
Inscrit le : 24/04/2004

Dragon



Ca passe ! icon13.gif


--------------------
PMEmail PosterUsers Website
Top
CarolineL
Ecrit le : Vendredi 04 Février 2005 19h35
Quote Post


Doublure


Groupe : Membres
Messages : 13
Membre n° : 199
Inscrit le : 02/02/2005

Phoenix



Ca l'air très excitant tout ça !
Vous savez quels autres acteurs sont rattachés à ça ? Il faut faire une croix sur Chiu Man Cheuk ?..
Sinon ravie de voir que mon actrice de HK préférée (et une de mes préférées tout court), Charlie Yeung, va retourner avec Tsui Hark. L'une des meilleures nouvelles de ce début d'année. smile.gif
PMEmail Poster
Top
P'tit Panda
Ecrit le : Vendredi 04 Février 2005 19h46
Quote Post


God
**********

Groupe : Modérateurs
Messages : 20029
Membre n° : 194
Inscrit le : 27/01/2005

Dragon



un topo sur les personnages et les acteurs bientôt


pp


--------------------
其实人在小时候就已经养成看待世俗的眼光,只是你并不自知。(侯孝贤)
PMEmail PosterYahooMSN
Top
Laurent H
Ecrit le : Lundi 21 Février 2005 19h13
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 318
Membre n° : 11
Inscrit le : 29/04/2004

Dragon



PMEmail Poster
Top
ah_thomas
Ecrit le : Mardi 22 Février 2005 04h47
Quote Post


HK film expert
******

Groupe : Administrateurs
Messages : 6914
Membre n° : 2
Inscrit le : 24/04/2004

Dragon



QUOTE (CarolineL @ 4 Feb 2005, 18:35)
Ca l'air très excitant tout ça !
Vous savez quels autres acteurs sont rattachés à ça ? Il faut faire une croix sur Chiu Man Cheuk ?..
Sinon ravie de voir que mon actrice de HK préférée (et une de mes préférées tout court), Charlie Yeung, va retourner avec Tsui Hark. L'une des meilleures nouvelles de ce début d'année. smile.gif

Je te propose de jeter un oeil sur la fiche du film dans notre base, avec un apercu du casting :
7 Swords sur HKCinemagic.com


--------------------
PMEmail PosterUsers Website
Top
Morzhol
Ecrit le : Mardi 22 Février 2005 09h09
Quote Post


Rognure de Jackie Chan
**

Groupe : Membres
Messages : 204
Membre n° : 48
Inscrit le : 30/05/2004

Dragon



QUOTE (Laurent H @ 21 Feb 2005, 19:13)
Lien du  site officiel (en Chinois):
http://www.sevenswordsthefilm.com/sevenswordsthefilm.html


Je sais bien que j'ai la vue qui baisse à force de passer mes journées devant un écran, mais c'est pas Kenji Kawai qu'on voit en bas à droite ? C'est lui qui fait la musique ?


--------------------
What is your function in life ?
PMEmail Poster
Top
Laurent H
Ecrit le : Mardi 22 Février 2005 17h17
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 318
Membre n° : 11
Inscrit le : 29/04/2004

Dragon



Ca a l'air d'être lui. Peut-être est-il en charge de la musique...
PMEmail Poster
Top
ah_thomas
Ecrit le : Jeudi 24 Février 2005 10h29
Quote Post


HK film expert
******

Groupe : Administrateurs
Messages : 6914
Membre n° : 2
Inscrit le : 24/04/2004

Dragon



Le film est achete pour la France par Pathe.

Info du distributeur

Seven Swords - Synopsis

The year is 1600. The Manchurians have taken over sovereignty of China and established the Ching Dynasty. Nonetheless, many nationalist revolts still brew within the Chinese martial artists’ community. PRINCE DOKADO, the commander of the Manchurian Imperial Army, issues a Martial Arts Ban, forbidding the practice of martial arts altogether. He hires FIRE-WIND, a surrendered officer from the previous dynasty, to carry out the ban and to suppress all possible revolts. Greedy, cruel and immoral, Fire-wind, with his twelve fierce lieutenants and their troops, ravages the North-western China, slaughtering all martial artists, seizing the wealth and property of innocent citizens.

Fire-wind’s next target is Martial Village: a peaceful farming village on the surface, but in fact a gathering spot for members of the Heaven and Earth Society, an anti-Manchurian organization that seeks to overthrow the Ching government. The commander of the village is LIU.

FU, a righteous Taoist monk and a traveling martial arts expert, discovers Fire-wind’s plan. In order to save Martial Village, Fu takes with him two young villagers, YUANYIN and HAN, and heads for Mount Heaven to seek help.

In the snow-bound Mt. Heaven reside a master swordsman, MASTER SHADOW-GLOW, and his four disciples. Among them, CHU, the senior disciple, has the ambition to make a name for himself in the martial artists’ community. However, YUN-CHONG, the second disciple, is content with the life of a hermit and wants nothing to do with the outside world. The visit from Fu, Yuanyin and Han disturbs the swordsmen’s reclusive existence. Sympathetic to the cause, Master Shadow-glow agrees to help. He gives the seven most precious swords that he has cast to Fu, Yuanyin, Han and the four disciples, and sends them down Mt. Heaven to save Martial Village. The journey of the Seven Swords begins.

When they arrive at Martial Village, Fire-wind has already started his attack. The seven swordsmen retaliate and defeat Fire-wind’s troops. Knowing that Fire-wind is not going to give up easily, Fu and the swordsmen raid his barracks at night. At the same time, Liu and all the villagers abandon the village and head into the mountains for refuge. On their way, they begin to suspect that there is a spy among them. Fu persuades Liu to halt the journey and have all the villagers hide in a giant cave, until they find out who the mole is.

Though possessing a powerful sword, Yuanyin is very self-conscious about her inadequate martial art skills. Being a patient mentor, Yun-chong helps Yuanyin conquer her fear and find her inner strength. Love blossoms between them.

Meanwhile, Liu’s daughter, FONG, has fallen in love with Chu. But, being a Korean himself, Chu is in love with GREEN PEARL, a Korean slave girl whom he saved from Fire-wind’s barracks. They are drawn together by their common language and background.

As the convoy rests by a river, the spy among them poisons the water. Fong drinks the water and goes into a coma. Green Pearl is seen as the prime suspect, since she is the only outsider. Chu defends her passionately. Friction emerges between the swordsmen and the villagers. Ignoring Fu’s protest, Chu takes Green Pearl and heads for Fire-wind’s barracks again, aiming to seize the troops’ provisions. However, it turns out Green Pearl is indeed a spy, though her love for Chu is genuine. Chu is set up and gets captured by Fire-wind.

Meanwhile, Liu finds out that Yun-Chong is in fact the son of a former member of the Heaven and Earth Society – a member who was mistakenly considered a traitor and was executed by Liu himself. This past incident casts a shadow on the group’s unity. Though Yun-chong has no intention of avenging his father’s death, he does feel a certain degree of contempt towards the Heaven and Earth Society. That’s the reason he has never unsheathed his sword throughout the battles. As the trust between the swordsmen and the villagers falls apart, the six swordsmen have no choice but to abandon the convoy and head for Fire-wind’s barracks to save Chu.

Just as Fire-wind is about to kill Chu, the six swordsmen show up. Fierce combat ensues. Yuanyin conquers her fear and finds her inner strength. Yun-chong unsheathes his sword. The six swordsmen save Chu and kill Fire-wind.

At the same time, Prince Dokado’s army discovers the villagers’ hiding place and starts a furious attack. Abandoning their past differences, the seven swordsmen return to save the villagers and, together, the swordsmen and the villagers courageously fight the Manchurian soldiers and their firearms. Victory finally comes to the side of the righteous and the just.


Merci a Virginia Leung
Mandarin Films Distribution Co. Ltd

Picture © respective producers and distributors.

Image attachée
Image attachée


--------------------
PMEmail PosterUsers Website
Top
ah_thomas
Ecrit le : Jeudi 24 Février 2005 10h33
Quote Post


HK film expert
******

Groupe : Administrateurs
Messages : 6914
Membre n° : 2
Inscrit le : 24/04/2004

Dragon



Seven Swords - TSUI HARK ANNOUNCES “SEVEN SWORDS” -- Press Release


Internationally acclaimed director, Tsui Hark, announced his new martial arts “wuxia” epic project, SEVEN SWORDS, today in Beijing. Featuring a star-studded cast, SEVEN SWORDS will be shot in various locations in Xinjiang, China.

Produced, directed, and written by Tsui Hark, SEVEN SWORDS is an action-packed wuxia epic about love, betrayal, and heroism. Starring Asia’s hottest stars, including award winning Hong Kong actor and singer Leon Lai (Three, Infernal Affairs 3), versatile actress Charlie Young (New Police Story, Fallen Angels), international action star Donnie Yen (Blade 3, Hero), award winning China actors Sun Hong-Lei (Zhou Yu’s Train) and Lu Yi, and actress Kim So Yeon from Korea. With state of the art costume and set designs by Eddie Wong (Crouching Tiger, Hidden Dragon), and action direction by acclaimed martial arts choreographer, Lau Kar-Leung (Drunken Master 2).

Adapted from renowned writer Liang Yu-Shen’s timeless classic, SEVEN SWORDS tells the story of seven unlikely heroes gathered together to save a village from the massacre of a general that is seeking a fortune through killing. In the early 1600’s, the long ruling Ming Dynasty has been overthrown, and the Manchurian invaders from the north have taken over the sovereignty, beginning what is known as the Ching Dynasty, and a highly oppressive reign thus begins. In order to prevent rebels developing revolutionary plots, the newly set-up government immediately imposes a ruthless emergency martial law, ordering all martial art practitioners to turn in their weapons to district officials. Those who fail to do so will be considered committing a serious crime and would result to immediate execution. But soon enough, people would discover that even if they were to obey the law and turn in their weapon, their fate is equally in dire. Wind Fire, a surrendered military official from the previous dynasty, sees this as an opportunity to make a fortune for himself by helping to execute the new law. After endless massacres, Wind Fire’s next goal is to attack the final frontier, the village of Bowei Fortress.

Fu Qingzhu, a retired executioner from the previous dynasty feels the need to put a stop to this brutality and sets out to save Bowei Fortress. He brings Wu Yuanyin and Han Zhiban from the village with him to Mount Heaven to seek help from Master Shadow-Glow, a hermit who is a master of swords and leads a group of disciples of great swordsmanship. Master Shadow-Glow agrees to help, and orders four of his best disciples to go. Together with Chu Zhaonan, Yang Yunchong, Mulong, and Xin Longzi, SEVEN SWORDS is formed. Fu Qingzhu takes the lead and they set out to save the people of Bowei Fortress. As they take the entire village leading them to the road of a safer place, they begin to encounter mysterious confusion. Food and water is poisoned, and trails of escape are marked with signs leading the enemy to them. They soon realize that there is an undercover spy amongst them, and SEVEN SWORDS must identify him/her before Wind Fire’s army gets to them…

Principle photography for SEVEN SWORDS begins September 1, 2004, and the entire film will be shot in Urumuqi, Tien Shan, Shanshan, and various locations in Xinjiang, China. The film is set for release in the summer of 2005.

SEVEN SWORDS is produced and directed by Tsui Hark, from the script co-written by Tsui Hark, Cheung Chi-Sing, and Chun Tien-Nan. Executive Producers are Ma Zhong-Jun, Raymond Wong, and Lee Joo-Ick.




Merci aVirginia Leung
Mandarin Films Distribution Co. Ltd

Picture © respective producers and distributors.
Charlie Young

Image attachée
Image attachée


--------------------
PMEmail PosterUsers Website
Top
Pages : (13) [1] 2 3 ... Dernière »
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :

« Sujets + anciens | Les films à suivre HK / Chine | Sujets + récents »

Topic OptionsReply to this topicStart new topicStart Poll