Bienvenue invité ( Connexion | Inscription ) Recevoir à nouveau l'email de validation  

Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Test Des Films Des Années 80-90 En Hd, bluray cool!
Suivre ce sujet | Envoyer ce sujet | Imprimer ce sujet
 
Laurent H
Ecrit le : Jeudi 09 Juillet 2015 09h06
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 319
Membre n° : 11
Inscrit le : 29/04/2004

Dragon



maj du 23/09/15: Depuis le début de l'année, des bluray de films des années 80-90 s'appuient enfin sur un travail de restauration en HD. Chaque mercredi retrouvez un test avec une note sur 5 qui traduit la qualité du master utilisé. Elle rend compte également du respect du rendu d'origine. Pour nous, il est important que les restaurateurs essaie de se rapprocher d'une interprétation proche de ce qu'était le film lors de sa sortie, plus que d'offrir une image flateuse.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

From Bejing With Love (1994) de Stephen Chow
éditeur: Vicol
date d'édition: mai 2015

Les fans du grand comique de Hong Kong vont être ravis! L'une de ses belles réussites est éditée dans un master très propre. L'image fait très cinéma, parfois un peu granuleuse à cause des sous-expositions nocturnes. la définition est appréciable, les gros plans sur Anita Yuen mettent bien en valeur l'actrice au sommet de sa beauté. Quelques flous demeurent, mais sont vraiment peu nombreux.
Indispensable!

note image: 4,5/5
PMEmail Poster
Top
Laurent H
Ecrit le : Mercredi 15 Juillet 2015 09h07
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 319
Membre n° : 11
Inscrit le : 29/04/2004

Dragon



Chicken And Duck Talk (1988) de Clifton Ko
user posted image
édition non zonée
date de sortie : 06/2015

Si les années 70 furent le sommet de créativité autant que de gloire pour les frères Hui, la fin des années 80, début des années 90 reste une période où ils ont pu s'imposer au sommet du box-office. Ils ont fondé à cette époque leur propre compagnie de production et ont gardé les droits des films sortis à cette époque. Édités au temps du DVD dans des versions indigentes, ces films ont le droit à une ressortie en bluray supervisée par les frères. La surprise vient du fait que ces films ont été remasterisés en HD !
Film mythique à cause de sa diffusion sur la chaîne ARTE, les amateurs de Chicken And Duck Talk, cette excellente satire sociale, ne l'ont toujours vu que dans des versions de piètre qualité. Que vaut le travail de restauration de cette édition? Hé bien, il est enfin possible de voir cette comédie dans une très belle copie. Cette nouvelle version propose une image assez douce, sans doute à cause de l'utilisation d'un réducteur de bruit. Heureusement son utilisation a été faite avec mesure. Pas de lissage excessive de l'image donc. Évidemment l'image est de ce fait dégrainée et fait moins cinéma. La restauration permet de mettre en valeur une photo plutôt travaillée qui offre des couleurs agréables, parfois chatoyantes. Quelques plans ont visiblement souffert des injures du temps et montre un perte importante de définition. Heureusement, ils sont rares. Le seul grand regret vient du fait qu'une minute du métrage a été perdu, lorsque le patron discute avec la femme d'un de ses employés. On peut d'ailleurs voir la scène en question sur la page facebook de Michael Hui (facebook). Cette partie a été retrouvée trop tard et n'a pas été intégrée à cette édition. Il faudra espérer qu'une nouvelle édition rectifiera cette situation. Notons aussi qu'au niveau du son, le film est proposé dans sa version mono d'origine, un plus pour les puristes. Au final, cette restauration offre un très beau résultat. Les fans du film seront ravis.

Note : 4/5
PMEmail Poster
Top
Laurent H
Ecrit le : Samedi 25 Juillet 2015 07h33
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 319
Membre n° : 11
Inscrit le : 29/04/2004

Dragon



Fight Back To School (1991) de Gordon Chan
editeur : Vicol
Date de sortie : 04/2015
bluray non zoné

Ce premier opus bénéficie d'un master très granuleux et surtout connaît d'importantes variations de cette granularité selon les scènes. En de rares occasions, on peut profiter d'une image très bien définie, mais la plupart du temps, la définition pâtit du grain omniprésent. De surcroît, il semble qu'aucun chef opérateur n'ait été engagé pour le tournage. La photo est d'une grisaille déprimante, un comble pour une comédie ! Du coup, l’œil n'a vraiment rien de flatteur à se mettre sous la dent pour égailler l'ensemble. Et pour couronner le tout, le film n'est pas très drôle. Un bluray pour les inconditionnels du comique hongkongais.
Il faut bien sûr ne pas oublier que la qualité du travail de restauration est ici bien supérieur à ce qu'on a pu voir chez Fortune Star. La master est propre, les noirs sont profonds et le manque de définition donne quand même une image bien mieux définie que chez les bluray issus des masters DVD.

Note : 2,5/5
PMEmail Poster
Top
Laurent H
Ecrit le : Mercredi 05 Août 2015 07h17
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 319
Membre n° : 11
Inscrit le : 29/04/2004

Dragon



Fight Back To School 2 (1992) de Gordon Chan
editeur : Vicol
Date de sortie : 04/2015
Bluray non zoné
user posted image
Un léger mieux par rapport au premier opus, le master utilisé reste néanmoins encore très granuleux. Et, comme son prédécesseur, le grain fait le yoyo entre des scènes où il est très prononcé et des scènes où il est complètement absent. La photo du film étant un peu plus travaillée, l'ensemble est un peu plus agréable à regarder que le premier film. Assez moyen quand même.
PMEmail Poster
Top
Laurent H
Ecrit le : Mercredi 19 Août 2015 08h18
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 319
Membre n° : 11
Inscrit le : 29/04/2004

Dragon



Rich And Famous (1987) de Taylor Wong
éditeur : Vicol
date de sortie : 04/15

Film de triades, qui n'est pas sans rappeler l'esprit des Parrain, Rich And Famous n'a pas l'envergure de son modèle, la faute à un scénario trop complaisant et naïf à l'égard de la mafia. Il dispose néanmoins d'un solide casting, d'une photo soignée et d'une intrigue plutôt bien menée, même si parfois sa construction laisse à désirer (trop d'ellipses et de raccourcis). Film le plus ancien du catalogue « des classiques » plutôt restreint, pour l'instant, de Vicol, on ne peut être que rassuré par les possibilités de restauration qu'offre les techniques récentes. Evidemment le résultat n'est pas parfait. Quelques scènes sont floues, le grain se montre plus présent dans les scènes nocturnes ou d'intérieur, il manque parfois un peu de définition. Mais force est de constater que l'ensemble reste très agréable à regarder. La définition est globalement satisfaisante, les noirs sont profonds, le rendu fait très cinéma et la copie est exempte de taches ou défauts de pellicule. Le travail du chef opérateur est surtout bien mis en valeur, mais sans outrance. C'est une constante, jusqu'ici dans les restaurations Vicol, le respect d'une texture très cinéma de l'image. Une réussite qui devrait ravir les amateurs de films de Triade.

Note : 4/5
PMEmail Poster
Top
Laurent H
Ecrit le : Mercredi 02 Septembre 2015 09h16
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 319
Membre n° : 11
Inscrit le : 29/04/2004

Dragon



Fight Back To School 3 (1993) de Wong Jing
editeur : Vicol
Date de sortie : 04/2015
Bluray non zoné
Décidément rien à faire ! En plus d'être une des séries les moins intéressantes de la carrière de Stephen Chow, les remasterisations des Fight Back To School sont décevantes. Pas de variation du grain ici, il est présent tout au long du film. L'image manque un peu de définition, mais on reste dans de l'acceptable pour de la HD. A résever aux fans du comédien seulement.

Note: 3/5
PMEmail Poster
Top
Laurent H
Ecrit le : Mercredi 16 Septembre 2015 07h35
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 319
Membre n° : 11
Inscrit le : 29/04/2004

Dragon



God Of Gamblers (1989) de Wong Jing
éditeur : Vicol
édition non zonée
date de sortie : 04/15
user posted image
L'un des meilleurs, si ce n'est le meilleur film de Wong Jing, ce producteur peu scrupuleux et toujours en quête de succès à tout prix. En tout cas ce mélange de comédie, d'action et de jeux de carte a lancé un genre à lui tout seul, qui perdure encore aujourd'hui avec sa déclinaison moderne que sont les Man From Macau. L'oeuvre séminale, quant à elle, a plutôt bien vieilli, notamment grâce à son duo d'acteur : Chow Yun-Fat et Andy Lau. La complicité entre les 2 hommes fait merveille ici. On regrettera simplement le racisme à l'encontre du personnage indien, la seule vraie ombre au tableau. Sur le plan de la restauration HD, il s'agit de l'une des plus belle réussite actuelle. Il est quelque peu déconcertant de n'apercevoir aucun grain cinéma pour un film de Hong Kong. Est-ce possible ou s'agit t-il d'un travail de nettoyage ? Si un réducteur de bruit est à l’œuvre et si on sent parfois un gros travail sur l'image, tout ceci a été fait intelligemment car le rendu reste proche d'une texture cinéma et la définition est globalement excellente. Rares sont les plans où cette dernière s'avère plus faible. Ne soyez donc pas déçu à la vue des 2 premiers plans du film, un vue d'ensemble de Las Vegas puis du casino. Ils ne sont pas représentatifs du reste du métrage. Comme toutes les restaurations HD testées dans cette section, le master ne comporte aucune griffe ou défaut de pellicule. Tout a été intégralement nettoyé. Cette restauration est aussi l'occasion de mettre en valeur le travail du chef opérateur, Arthur Wong et de remettre en question les jugements souvent négatifs sur la qualité des productions de Hong Kong qui se passent dans le monde contemporain. Si certaines productions laissent peu de place à un vrai travail de chef opérateur (Fight Back To School par exemple), la mauvaise qualité des copies vidéo a aussi amoindri le travail effectué sur certains films. Dans le cas de God Of Gamblers, la restauration permet de mettre en évidence un vrai soin apporté à la production du film. Il est d'ailleurs intéressant de noter que ce soin disparaît dans les scènes de rue, sans doute à cause du fait que ces scènes ont été tournées rapidement, sans autorisation, et que le chef opérateur n'a pas pu préparer correctement ces séquences. Un transfert HD de qualité pour un film emblématique d'une période clé du cinéma de Hong Kong. Hautement recommandable.

Note : 5/5
PMEmail Poster
Top
Laurent H
Ecrit le : Mercredi 23 Septembre 2015 22h11
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 319
Membre n° : 11
Inscrit le : 29/04/2004

Dragon



Mr Coconut (1989) de Clifton Ko
éditeur : Asia Video
édition non zonée
date de sortie : 06/2015
Gros succès au box office de Hong Kong, cette comédie des frères Hui (en réalité Sam ne fait pas parti du projet) se révèle assez banale. Une fois encore Michael Hui se moque de la cupidité et du mode de vie des hongkongais en jouant, cette fois, un oncle qui vient bouleverser la vie bien tranquille de la famille de sa sœur. Les gags sont rarement drôles et l'ensemble demeure assez convenu. Si cette version HD est évidemment la meilleure à ce jour, il est regrettable qu'elle soit ternie par l'utilisation abusif du réducteur de bruit. Conséquence l'image a une aspect trop lisse dans les scènes très éclairées. Dans les scènes plus sombres, un grain numérique apparaît. Ce choix fait donc perdre à l'image du film sa texture cinéma au profit d'une texture plus numérique. Dommage.

Note : 2/5
PMEmail Poster
Top
Laurent H
Ecrit le : Mercredi 30 Septembre 2015 19h55
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 319
Membre n° : 11
Inscrit le : 29/04/2004

Dragon



Flirting Scholar (1993) de Lik-Chi Lee
éditeur : Vicol
date de sortie : 04/2015

Grosse production avec un casting de folie, Flirting Scholar est une comédie en costume particulièrement irrévérencieuse. Le master est très propre, mais il est assez granuleux, même dans les plans les plus éclairés. Problème de préservation des films ? En tout cas la définition reste globalement assez précise, même dans les plans qui comprennent des effets spéciaux. Les noirs sont bien profonds et les couleurs conformes à une photo assez terne. Dans les scènes d'action, les câbles sont invisibles, à croire que les restaurateurs les ont supprimés, ou alors le réalisateur a vraiment été astucieux pour les rendre très discrets. Une édition tout à fait recommandable qui devrait ravir les amateurs de l'humoriste cantonais.

Note : 3,5/5
PMEmail Poster
Top
Laurent H
Ecrit le : Mercredi 14 Octobre 2015 10h31
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 319
Membre n° : 11
Inscrit le : 29/04/2004

Dragon



Tragic Hero (1987) de Taylor Wong
éditeur : Vicol
édition non zonée
date de sortie : 04/15
user posted image

Cette suite de Rich And Famous poursuit les aventures des principaux personnages. Mais si le premier opus s'apparentait à une saga mafieuse, ce deuxième épisode s'inscrit dans les codes des films de gansters redéfinis par John Woo. Recherche donc d'un lyrisme appuyé, de moments tragiques et de gunfights sanglants. Malheureusement le tout est bien trop caricatural pour rivaliser avec les œuvres du même style réalisé par John Woo ou Ringo Lam. Reste le gunfight final qui impressionna en son temps. Ce dernier reste typique des scènes proposées à cette époque : grosses explosions, tirs ininterrompus, morts en cascades... L'ensemble est quand même moins bien cadré et surtout bien moins rythmé que les morceaux de bravoures des 2 premiers Syndicat du crime. Sur le plan de la HD, le master est très propre et peu granuleux. La définition est bonne dans l'ensemble, même si elle baisse en peu dans les scènes plus sombres. Un travail plus qu'honnête pour un film datant de 1987.

Note 4/5
PMEmail Poster
Top
Laurent H
Ecrit le : Mercredi 21 Octobre 2015 09h40
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 319
Membre n° : 11
Inscrit le : 29/04/2004

Dragon



Tricky Brains (1991) de Wong Jing
éditeur : Vicol
édition non zonée
date de sortie : 09/15

Cette comédie a plutôt bien vieilli en raison d'un scénario soigné, d'une photo travaillée, d'un casting solide et d'une avalanche de gags plus ou moins réussis qui donne tout son sens au terme de comédie non-sensique. Si la première partie manque un peu de rythme, la deuxième partie finit par emporter l'adhésion. Les acteurs communiquent leur bonne humeur et le mélange des genres devient proprement jouissif. Ainsi, aux scènes de comédie se mêlent des numéros de chant, de danse, du mélo ou de la pure romance. Les différentes situations sont aussi l'occasion pour Chow de développer son goût pour l'absurde qui vient régulièrement parasiter des scènes déjà bien délirantes. Un seul regret, la bande son, comme souvent dans le cinéma de cette époque, est sacrifiée sur l'autel des sonorités d'un synthé bon marché et de bruitages agaçants comme des coups de sifflet ou des pouets pouets.
Sur le plan de la HD, c'est en revanche décevant. Le master devait être particulièrement granuleux. Un réducteur de bruit a sans doute été appliqué pour atténuer la chose. Sans donner l'aspect « cire » à l'image, à savoir un lissage excessif, le rendu perd quelque peu de sa patine cinéma. Évidement, dans ce contexte la définition est assez moyenne.

Note : 2.5/5
PMEmail Poster
Top
Laurent H
Ecrit le : Mercredi 02 Décembre 2015 11h56
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 319
Membre n° : 11
Inscrit le : 29/04/2004

Dragon



The Last Hero In China (1993) de Wong Jing
éditeur : Vicol
édition non zonée
date de sortie : 10/15
Profitant de la brouille entre Tsui Hark et Jet Li, Wong Jing met le grappin sur l'acteur et réalise cette version maladroite, graveleuse et paresseuse de la mythologie de Wong Fei Hong remis au goût du jour par la série des Il était une fois en Chine. La première partie s'avère particulièrement poussive en raison de scènes de comédies peu inspirées. Avec davantage de scènes d'action, la deuxième partie gagne en nervosité, mais les combats sont franchement quelconques. Un petit Jet Li donc, mais qui se trouve être le premier film de kung fu des années 90 à sortir en HD. Malheureusement le master est trop bruité et les baisses de définitions sont nombreuses, surtout au début du métrage. La deuxième partie est un peu plus agréable à regarder, quelques scènes sont même bien définies. C'est quand même une déception. Le premier kung Fu en HD des films des années 90 est loin d'être resplendissant.

Note : 2.5/5
PMEmail Poster
Top
Laurent H
Ecrit le : Vendredi 19 Août 2016 08h33
Quote Post


Piplette
**

Groupe : Membres
Messages : 319
Membre n° : 11
Inscrit le : 29/04/2004

Dragon



Le syndicat du crime (1986) de John Woo
editeur : Kam & Ronson Enterprises Co Ltd
Sortie : juillet 2016
bluray zoné A
user posted image
Le syndicat du crime a déboulé dans les salles de cinéma de Hong Kong le 2 août 1986, il y a tout juste 30 ans. Petit budget, réalisé par un has been, produit par un jeune inconnu et bénéficiant d’un casting sans star, ce film n’était attendu par personne. Il devint pourtant, non seulement un gros succès commercial, mais il changea le cinéma d’action à Hong Kong puis influença profondément le cinéma d’action américain des années 90. Un film majeur de l’histoire du cinéma, dont l’anniversaire n’aura été célébré par personne si ce n’est par la sortie d’un Bluray issu d’un master 4k qu’une société italienne, Cineteca di Bologna, a réalisé l’année dernière. Le coût de l’opération a été supporté par un horloger suisse.
Les premières critiques sur le forum bluray.com sont inquiétantes. Le bluray serait très décevant, voire médiocre. Heureusement la vision sur un écran de 2m50 rassure et lève les doutes sur la qualité du travail des italiens. Évidement, il faut replacer le résultat dans le contexte historique du film. D’un budget très limité, le tournage s’est fait dans des conditions parfois très difficile : manque d’éclairage dans bon nombre de scènes nocturnes, scènes d’intérieur sous-exposées augmentant le grain de manière importante, scènes de rue réalisées dans la précipitation car sans autorisation. A cela s’ajoute la mauvaise conservation des films de Kong Kong qui conduit à des dégradations de certains plans.
Face à toutes ses difficultés, la société de restauration a rendu une très belle copie. Oui il y a des plans flous, des variations de définition, un grain très variable, mais tous ces défauts inhérents à l’histoire de la fabrication du film font aussi partie de ce qu’il est. Sans chercher à les éliminer à tout prix, les restaurateurs les contiennent pour conserver un rendu plutôt homogène, à la texture très cinéma. Par rapport à la précédente édition, la définition est rehaussée, mais il ne faut pas non plus s’attendre à voir un bond énorme de ce côté là. N’oublions pas qu’il s’agit d’un film des années 80 tournée en 35 mm et que les pellicules ont souffert. Les couleurs sont vives et les noirs bien profond. En somme le confort de visionnage est réel et j’ai pris beaucoup de plaisir à me replonger dans ce chef d’oeuvre.
Côté son, l’éditeur ne propose qu’une piste 7.1, un contre-sens par rapport au travail sur l’image qui respecte l’époque de création du film. D’autant que cette piste contient quelques modifications par rapport à la piste mono d’origine.
En tout état de cause, Le syndicat du crime a très bien vieilli. Ce mélange de sentiments très fleur bleue et de violence brutale fonctionne toujours aussi bien. La réalisation est toujours aussi moderne, les acteurs sont excellents et la musique, même si très synthétique, est épatante. Il n’y a plus qu’à espérer qu’un éditeur français sorte le film dans nos contrées avec les sous-titres français et la piste audio en mono.

Note: 5/5 concernant le travail de restauration

Note 3,75/5 par rapport aux autres sorties des films de la même époque
PMEmail Poster
Top
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :

« Sujets + anciens | DVD films HK et sites de vente | Sujets + récents »

Topic OptionsReply to this topicStart new topicStart Poll